Les émotions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les émotions

Message par sweetdy le Mar 10 Nov - 17:35

conférence filmée : Psychologie des passions par SCHERER Klaus

Date de réalisation : 01/11/2001 Durée du programme : 64 minute(s) et 44 secondes
Niveau : Tous publics / hors niveau

Le domaine des passions étant vaste, l'étude se limitera ici au champs des émotions et de leur culture. Le parcours débuteras par une brève étude des passions dans l'histoire des sciences, pour se poursuivre dans l'exploration de la nature des émotions. L'évaluation subjective est un facteur déterminant, un élément clé pour comprendre les passions. Un survol rapide de l'état de la recherche permettra d'envisager le « futur des émotions » dans notre société.

Présentation
Introduction
Les passions dans l'histoire des sciences
La nature des émotions
L'évaluation subjective
L'état des recherches
Le futur des recherches
Conclusion
Questions

SCHERER Klaus


Statut
Professeur de psychologie à l'Université de Genève (depuis 1985)
Directeur du Laboratoire d'Evaluation Psychologique.
Il dirige un groupe de recherches spécialisé dans l'étude de l'émotionnalité, du stress, de la personnalité et de la communication
Parcours
Il a étudié les sciences économiques et sociales à l'Université de Cologne et à la London School of Economics and Political Sciences.
1970 : il obtient son doctorat (Ph.D) en psychologie à l'Université de Harvard
Après avoir enseigné à l'Université de Pennsylvania, Philadelphia, et à l'Université de Kiel, Allemagne, Klaus Scherer a été nommé professeur de psychologie sociale à l'Université de Giessen (Allemagne) en 1973
Spécialités
Ses recherches expérimentales portent, entre autres, sur l'évaluation cognitive des situations déclenchant des émotions et l'expression faciale et vocale. Il s'intéresse également à l'application des découvertes scientifiques aux domaines de l'économie et de l'administration publique. Il dirige des recherches appliquées sur le terrain, notamment sur le climat émotionnel dans les entreprises et sur la communication informatisée, dont le courrier électronique et les téléconférences.
Sociétés savantes
Klaus Scherer est membre d'un grand nombre de sociétés scientifiques internationales et a reçu plusieurs distinctions académiques. Il a été professeur invité aux universités de Stanford, Berkeley, Zurich, et EHESS Paris


http://www.canal-u.tv/themes/sciences_humaines_sociales_de_l_education_et_de_l_information/sciences_de_l_homme/psychologie/psychologie_des_passions


cyclothymique maman d'une fille au tempérament cyclothymique de 13 ans
http://bicyle.forums-actifs.com/je-me-presente-f1/bonjour-de-sweetdy-t14.htm


http://delphinedy.com
http://delphinedy.com/livres/taptapmaman

sweetdy
Grand-bi
Grand-bi

Messages : 273
Date d'inscription : 02/11/2009
Age : 45
Localisation : centre

Revenir en haut Aller en bas

Réactivité émotionnelle chez les patients bipolaires en phase de normothymie

Message par sweetdy le Ven 13 Nov - 9:02

Réactivité émotionnelle chez les patients bipolaires en phase de normothymie

K. M’Bailara, F. Chevrier , T. Dutertre, J. Demotes-Mainard , J. Swendsen, C. Henry
Département de psychiatrie adulte, CHS Charles-Perrens, 33076 Bordeaux, France
laboratoire de psychologie, université Bordeaux-II, 3 ter, place de la Victoire, 33076 Bordeaux, France
Fondation FondaMental, 94000 Créteil, France
Inserm–DRCT, Ecrin, 75654 Paris, France
CNRS 5231, université Victor-Segalen Bordeaux-II, 33076 Bordeaux, France
Inserm, U 841, département de génétique, psychiatrie génétique, IMRB, 94000 Créteil, France



Résumé

Objectif
Les périodes de normothymie dans les troubles bipolaires sont classiquement considérées comme étant indemnes de troubles psychiatriques avérés. Cependant, des résultats récents évoquent la possibilité d’une dysrégulation émotionnelle même au cours de ces périodes. L’objectif de cette étude est donc d’étudier la réactivité émotionnelle des patients bipolaires en phase de normothymie par rapport à un groupe témoin.

Méthode
La réactivité émotionnelle de 145 sujets (90 témoins et 55 patients bipolaires en phase normothymique) a été évaluée au moyen d’une méthode d’induction émotionnelle basée sur le visionnage d’un set de 18 images à tonalité positive, négative ou neutre. Nous avons mesuré et comparé l’évaluation subjective de la valence (plaisant, neutre ou déplaisant) et l’intensité émotionnelle ressentie (éveil plus ou moins intense).


Résultats
Les patients bipolaires normothymiques attribuent en moyenne la même valence et la même réactivité émotionnelle que les témoins face aux images positives et négatives. En revanche, les images neutres sont évaluées comme étant plus plaisantes et plus émouvantes par les patients bipolaires normothymiques que par les témoins.


Conclusion
Les patients bipolaires en phase de normothymie semblent avoir une hyperréactivité émotionnelle qui se manifeste particulièrement en situation neutre. Cette hypersensibilité pourrait être liée à une dysrégulation émotionnelle, possible endophénotype de la pathologie bipolaire.

source : http://www.em-consulte.com/article/203004, l'article complet n'est accessible que sur abonnement


Dernière édition par sweetdy le Dim 29 Nov - 22:10, édité 1 fois


cyclothymique maman d'une fille au tempérament cyclothymique de 13 ans
http://bicyle.forums-actifs.com/je-me-presente-f1/bonjour-de-sweetdy-t14.htm


http://delphinedy.com
http://delphinedy.com/livres/taptapmaman

sweetdy
Grand-bi
Grand-bi

Messages : 273
Date d'inscription : 02/11/2009
Age : 45
Localisation : centre

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum