JUNK FOOD : Hyperactivité et Additif - Additif phosphaté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

JUNK FOOD : Hyperactivité et Additif - Additif phosphaté

Message par ptitbrune le Lun 16 Aoû - 10:04

Cela fait plusieurs fois que nous mettons des alertes sur la "Junk Food":
On a d'abord incriminé les graisses poly-insaturées... voilà maintenant les phosphates en nombre important dans la nourriture toute prête, les sodas...etc...

Voici un topo tiré de quelques sites (voir liens ci-dessous).
Je mets beaucoup de guillemets sur cet aspect, mais ce qui me fait aujourd'ui pencher sur ce sujet, c'est la rencontre d'une maman gérant son enfant Hyperactif+Dépressif avec ce régime sans phosphate et obtenant semble-t'il des résultats :

Tout d'abord, Le phosphate est un nutriment indispensable. Ce qui est incriminé c'est son taux excessif dans les aliments actuels chargés d'additifs.

Le phosphate interfererait dans la régulation du Glucamate et bloquerait la Noradrenaline.
Le Glucamate est un neurotransmetteur du cerveau, intervenant dans la régulation des humeurs, c'est un excitant moteur et psychique.
La noradrenaline, est un neurotransmetteur du cerveau, jouant un rôle dans l'attention, les émotions, le sommeil, le rêve et l'apprentissage. Elle est également le précurseur métabolique de l'adrénaline.
Pour comprendre les neurotransmetteurs et leur actions : http://www.bicycle-asso.org/parent/Humeurs.php

J'attire votre attention sur le fait que nous n'avons pas encore recoupé les informations, ni étudié les recherches à ce propos. IL EST DONC IMPORTANT de ne pas substituer ce régime aux médicaments, il faut plus de recul sur le sujet.

.../...
Barres chocolatées, sodas, plats préparés, autant de produits hyper-phosphatés qui sont un désastre pour les enfants et entraînent hyperactivité, agressivité, céphalée et insomnie. Frédérique Caudal, pédiatre, après deux ans d’expérience en cabinet, a constaté qu’une diète alimentaire sans additifs phosphatés rattrape en quatre jours les enfants et leur évite le médicament à la mode, la Ritaline.

Les phosphates sont quasiment présents dans tous les aliments contenant des additifs. Leur utilisation est telle que, depuis 10 ans, leur présence a augmenté de 300 %. Si les phosphates sont nécessaires à la croissance des enfants et au bon fonctionnement du corps, ils entraînent, lorsqu’ils sont en excès, de graves troubles du comportement.
.../...
.../...
Vous pouvez dépister facilement une intoxication aux phosphates par la mesure du pH salivaire grâce à une bandelette test de pH (en pharmacie). Un pH alcalin de 8 ou 9 dès le réveil signifie que l’intoxication est avérée.

Pour confirmer ce premier diagnostic, éliminez de l’alimentation de l’enfant tout additif phosphaté pendant quatre jours. Son état devrait s’améliorer de manière spectaculaire.

L’antidote incontesté contre les phosphates est le vinaigre de vin (acide acétique) qui annule l’effet des phosphates à petite dose (alors que l’ingestion de 75 mg de phosphates suffit à provoquer une rechute en 20 à 30 minutes), la prise d’une cuillère de vinaigre de vin avec autant d’eau et un peu de miel (pour le goût) va prévenir toute rechute et peut se pratiquer préventivement. À prendre une fois par jour pendant huit jours.
.../...
Extrait de : http://soignez-vous.com/2005/08/15/phosphates-dans-lalimentation-les-enfants-pousss-au-bord-de-la-folie/


.../...Liste des produits incriminés: Supprimer: Ice Tea, Fanta (acide citrique + sucre), lécithine de soja (en grande quantité dans le chocolat) et les oeufs (phosphates), le coca (acide phosphorique, qui augmente la sensation de soif, les mars, les barres au chocolats, le nesquik, le nutella, le chewing gum, le riz précuit, la levure chimique pour gâteaux

Tous les produits contenant les additifs suivants: E322, (la lécithine de soja est pratiquement toujours issue d'OGM), les E338 à 341, E 450 /bi-di-triphosphates contenus dans tous les fromages pour enfants style vache kiri, E1410,E1414,E1442 (diamidon phosphaté).

Diminuer les oléagineux, les légumineuses, les jaunes d'oeufs, le lait de vache. Pour les enfants qui ne seraient pas intolérants aux produits laitiers, la crème ne contient pas de phosphates. Certaines personnes supportent très bien les oeufs s'ils ne mangent pas d'autres phosphates. Les oeufs contiennent d'excellents acides gras pour le cerveau et notamment pour le cerveau en développement.

Dans ce cas, il est donc prudent de lire toutes les étiquettes en faisant nos courses et de privilégier les aliments simples, d'éviter les plats cuisinés qui regorgent de ces substances.

Si l'on donne du magnésium à ces enfants, il est prudent de ne pas donner de glycérophosphate de magnésium, car comme son nom l'indique, il contient des phosphates. Privilégier, la dolomite, une roche contenant du calcium et du magnésium ou du pidolate de magnésium. Faire attention d'éviter aussi toute préparation contenant du lactose. Ex: l'orotate de magnésium.

La dolomite, roche contenant du calcium et du magnésium est à conseiller car les phosphates entraînent le calcium et le magnésium.

Comme dans le cas de l'autisme régressif, privilégier les bonnes graisses, les oméga 3. (Un bon rapport oméga 3 et oméga 6)

Mettre du vinaigre de vin sur les crudités, car le vinaigre neutralise les phosphates

Eviter les pommes (acide malique) et le citron (acide citrique) qui engendrent l'alcalose et sont en synergie avec les phosphates.

Régime sans gluten et sans lait de vache. (pas forcément nécessaires pour les enfants hyperactifs qui supportent peut- être mieux le pain que certains enfants autistes, c'est une question de degré de la perméabilité de l'intestin grêle).
Les enfants hyperactifs et souffrant de déficit d'attention devraient impérativement éviter tout produit sucré artificiellement. Le pire étant le sucre blanc.
.../...
Extrtait de : http://emmanuelleseve.unblog.fr/2006/05/21/hyperactivite-deficit-dattention/

POUR EN SAVOIR PLUS :

http://soignez-vous.com/2005/08/15/phosphates-dans-lalimentation-les-enfants-pousss-au-bord-de-la-folie/

http://mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=7971

http://www.hyperactif.net/steven.html

http://dysmoi.over-blog.com/article-l-europe-impose-des-avertissements-sur-les-colorants-54745481.html

PSYCHOMEDIA : Un lien clair entre additifs alimentaires et hyperactivité chez les enfants
PSYCHOMEDIA : Colorants alimentaires liés à une baisse de concentration et à l'hyperactivité
PSYCHOMEDIA : Traitement du TDAH : couper certains additifs alimentaires devrait être testé

http://humeursetmoeurs.blogspot.com/2006/10/histoire-vraie-de-la-drogue-cache-qui.html


Dernière édition par ptitbrune le Jeu 21 Oct - 8:03, édité 1 fois (Raison : Ajout d'un lien)


Cyclomaman d'un CyclAdo
------------------------------------------
http://bicyle.forums-actifs.com/je-me-presente-moi-mon-enfant-notre-parcours-la-cyclo-chez-nous-f1/ptitbrune-mon-ptitbipo-t107.htm

http://www.bicycle-asso.org/
http://cyclopibipozorus.blogspot.com/

ptitbrune
Grand-bi
Grand-bi

Messages : 938
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 46
Localisation : 78

http://www.bicycle-asso.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: JUNK FOOD : Hyperactivité et Additif - Additif phosphaté

Message par sweetdy le Lun 16 Aoû - 16:24

hello

Je reviens sur le régime sans gluten et sans lactose. Je me suis renseignée dessus il y a quelques mois car je réponds favorablement au questionnaire oral.

Pour mettre en évidence la nécessité de ce régime, il faut faire un test sanguin qui est très cher et qui n'est pas pris en charge par la sécurité sociale.

Les personnes qui ont besoin de ce régime sont des personnes dont la paroie de l'intestinc laisse passer les résidus de gluten et de lactose trop tôt dans leur processus de dégradation (état naturel de l'intestinc ou infection par un virus). Ces trop gros morceaux sont itnerprétés par le reste du corps comme un dérivé de morphine avec l'addiction qui en découle.

Ces personnes sont donc droguées au lactose et au gluten. Il s'agit donc de les sevrer et d'empêcher toute rechute. Ainsi une personne qui suit ce régime ne peut en aucun cas faire d'exception sous peine d'effacer les effets de longs mois de régime.

Ainsi, il faut cuisiner pour elle dans de la vaisselle n'ayant jamais touché ces molécules, idem pour les éponges (surtout les éponges !!!!), idem pour les surfaces, les grilles-pains,.... Cela semble déjà très difficile à gérer à la maison. Mais en sortie, c'est pareil : donc pas de restaurant, cantine avec SA PROPRE vaisselle, desinfection des tables de la cantine, idem chez les amis,....

Il n'existe aucune preuve scientifique sur l'effet de ce régime : les tests statistiques réalisés ne portent pas sur des échantillons valides, quoi que l'on puisse lire sur les sites de certains adeptes : c'est écrit noir sur blanc sur les sites des scientifiques. L'effet est supposé.

C'est une épreuve terrible pour un adulte, pour un enfant, je n'ose imaginer la frustration face aux autres enfants se régalant de 1001 plaisirs apportés par le gluten et le lactose. Leur imposer sans être sûr du résultat, sans être sûr que le résultat n'est pas celui d'un effet placebo, c'est un peu corsé.
Je comprends tout à fait les familles d'autistes qui impose cela à leurs enfants, c'est d'ailleurs en lisant leurs témoignages que je me suis dit que peut-être cela valait la peine pour moi.

Mais nous avons la chance d'être cyclothymique, d'avoir à notre disposition des solutions alternatives plus douces et qui agissent à la même échéance que ce régime. Nos enfants vivent parfois très mal leur trouble, avec nos yeux d'adultes, on a envie de dire qu'il leur gache leur enfance alors ne vaut-il pas mieux rechercher des solutions douces que ces terribles sacrifices ?


J'ai été une vraie droguée de toutes sortes de produits au gluten et au lactose avec le must pour le lait, les pâtes et le riz, le tout nature. Un bol de lait et du pain sera toujours le meilleur des réconforts. Mais après avoir lu ce que j'ai lu sur ce régime, j'ai réussi à mieux contrôler ces apports nutritifs (oui, je considère toujours que cela me nourrit après deux ans de prise de recul !). Je suis une adulte mais les enfants savent aussi bien que moi comme c'est un bon un grand bol de lait ou une grosse platée de pâtes, combien on se sent bien, et même s'il y a une part qui vient de l'effet ventre bien plein, c'est trop de plaisir dans le cerveau et il faut bien une raison pour expliquer pourquoi ces produits là uniquement (moi, j'aime tout et pourtant avaler un plateau de pêches blanches, j'ADOOOOORE, ne me fait pas le même effet du tout du tout : au bout de trois, je sature et je ne me sens pas mieux).
Les enfants savent cela, limiter leur consommation est une chose, la suspendre en est une autre : ils ont le droit de vivre avec leur intestinc perméable !

Ayez pitié d'eux chaque fois que c'est possible, ne jouez pas aux apprentis sorciers sans raisons plus que valables, demandez-vous si vous le feriez pour vous-mêmes. Vous, en accompagnant forcément votre enfant dans ce régime, vous aurez droit aux exceptions ! et vous ferez des exceptions, peut-être tous les jours au travail à midi, PAS votre enfant.

Le feriez-vous totalement, ce régime ? Que ressentiriez-vous ? Votre enfant est un enfant, son seuil de frustration est plus bas que celui d'un adulte, il est cyclothymique, le seuil est donc encore plus bas. Le feriez-vous toujours ? Sans preuve ? Au petit bonheur, la chance ?

Je crois qu'il faut vraiment être à court de solutions pour franchir ce pas. Je comprends aussi que, malheureusement, cela puisse arriver et je souhaite sincèrement que le résultat escompté se produise, c'est tellement beau une solution pour un enfant qui souffre.


cyclothymique maman d'une fille au tempérament cyclothymique de 13 ans
http://bicyle.forums-actifs.com/je-me-presente-f1/bonjour-de-sweetdy-t14.htm


http://delphinedy.com
http://delphinedy.com/livres/taptapmaman

sweetdy
Grand-bi
Grand-bi

Messages : 273
Date d'inscription : 02/11/2009
Age : 45
Localisation : centre

Revenir en haut Aller en bas

Re: JUNK FOOD : Hyperactivité et Additif - Additif phosphaté

Message par ptitbrune le Mar 17 Aoû - 8:17

Non Sweet, là il s'agit d'autre chose vraiment...
Tu me connais un peu maintenant, si je me penche sur le sujet c'est que c'est une piste qui ma parut intéressante à creuser !

J'ai mis un tas de guillemets car il va falloir que je recoupe des infos, que je demande aux médecins...

Mais mon soupçon c'est que : quand tu as un terrain cyclo sur certains enfants sensibles aux phosphates, ces additifs agiraient comme des déclencheurs.

Tout cela est à confirmer, mais ce que je sais, c'est que la famille que j'ai rencontré obtient des résultats réels sur les crises de l'enfant.

Et enfin si cela se confirme, je ne pense pas que cela remette en cause la cyclo elle-même et tout ce que l'on connait sur la façon de la traiter. Mais, par contre éviter un déclencheur en amont, il me semble que c'est bon à prendre, et vaut l'étude de cette piste.

bisatoi


Cyclomaman d'un CyclAdo
------------------------------------------
http://bicyle.forums-actifs.com/je-me-presente-moi-mon-enfant-notre-parcours-la-cyclo-chez-nous-f1/ptitbrune-mon-ptitbipo-t107.htm

http://www.bicycle-asso.org/
http://cyclopibipozorus.blogspot.com/

ptitbrune
Grand-bi
Grand-bi

Messages : 938
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 46
Localisation : 78

http://www.bicycle-asso.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: JUNK FOOD : Hyperactivité et Additif - Additif phosphaté

Message par ptitbrune le Mar 17 Aoû - 13:16

Pour enrichir un peu plus :

Cette mouvance "sans phosphate" vient à la base d'une étude il y a 30 ans du Dr Feingold pédiatre américain et allergologue, qui à montré que 50% des TDAH sont sensibles aux additifs alimentaires.
Ila donc élaboré une diète "la diete Feingold" sans additifs.

D'après cette interview du Dr Bernard Rimland, directeur fondateur de "l'Institute for Child Behaviour Research" à San Diego, Californie :
http://www.autisme.qc.ca/TED/programmes-et-interventions/traitements/une-entrevue-avec-le-dr-bernard-rimland.html

.../...Dr. Rimland, étant donné que vous êtes un expert reconnu dans le traitement des enfants qui ont des problèmes de comportement, êtes-vous de l'avis de Ben Feingold, lorsqu'il affirme que les additifs alimentaires sont responsables, dans approximativement 40% ou plus des cas, d'hyperactivité infantile ?

Je ne sais pas si oui ou non le Dr. Ben Feingold est juste lorsqu'il affirme ceci, mais je suis totalement convaincu qu'un très grand nombre d'enfants hyperactifs sont incommodés par l'ingestion d'aliments traités avec additifs.

D'après votre expérience, quel succès a remporté la diète Feingold dans le traitement de l'hyperactivité ?

Je suis au courant d'au moins une centaine de cas où la diète Feingold a complètement changé la vie de ces enfants hyperactifs. En dépit de la recherche insignifiante publiée peu après la parution du livre du Dr. Feingold, le fait est qu'il y a une grande évidence, tant scientifique que clinique, démontrant qu'un nombre impressionnant d'enfants hyperactifs se sont améliorés, suite à cette diète.
.../...
.../...
Y a-t-il des aliments en particulier que les enfants autistiques ou hyperactifs devraient spécialement éviter ?

Beaucoup de cas d'autisme ou d'hyperactivité sont causés par une intolérance (condition similaire à une allergie) alimentaire. Dans certains cas, la condition d'un enfant empirera en mangeant du blé, du maïs ou en buvant du lait. Dans d'autres cas, le coupable sera le poulet, les tomates, le chocolat ou certains autres aliments. C'est en grande proportion un problème individuel, quoique le lait, le blé et le chocolat sont parmi les aliments les plus susceptibles de déranger les enfants autistiques et hyperactifs.
.../...

comme toujours la bipolarité est souvent la grande absente de ces études!


Cyclomaman d'un CyclAdo
------------------------------------------
http://bicyle.forums-actifs.com/je-me-presente-moi-mon-enfant-notre-parcours-la-cyclo-chez-nous-f1/ptitbrune-mon-ptitbipo-t107.htm

http://www.bicycle-asso.org/
http://cyclopibipozorus.blogspot.com/

ptitbrune
Grand-bi
Grand-bi

Messages : 938
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 46
Localisation : 78

http://www.bicycle-asso.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: JUNK FOOD : Hyperactivité et Additif - Additif phosphaté

Message par Flocie le Mar 17 Aoû - 14:43

Y a-t-il des aliments en particulier que les enfants autistiques ou hyperactifs devraient spécialement éviter ?

Beaucoup de cas d'autisme ou d'hyperactivité sont causés par une intolérance (condition similaire à une allergie) alimentaire. Dans certains cas, la condition d'un enfant empirera en mangeant du blé, du maïs ou en buvant du lait. Dans d'autres cas, le coupable sera le poulet, les tomates, le chocolat ou certains autres aliments. C'est en grande proportion un problème individuel, quoique le lait, le blé et le chocolat sont parmi les aliments les plus susceptibles de déranger les enfants autistiques et hyperactifs.
.../...

L'autisme n'est pas causé par une intolérance, quelle qu'elle soit !!!!
L'autisme est un trouble neurologique d'origine génétique.

Ceci dit, certains enfants avec autisme ont vu leurs troubles du comportement diminués suite à un régime particulier, mais cela n'a pas diminuer leur autisme, seulement leur agitation qui était le signe de leur inconfort, voir douleurs liés à ces problèmes d'intolérance.

Comme le dit souvent la neuropsychologue qui suit les enfants, et qui est aussi formatrice : l'autisme ne protège de rien, il peut être associé à d'autres troubles, pathologies, etc...
Par exemple, il est souvent associé à un TDAH, des troubles des mémoires, de différents problèmes "dys", un TBP...

Je pense que les zones concernées sont très proches, voir imbriquées, et leur "lésions" ou particularités peuvent expliquer l'association des ces problématiques.
Le TBP est souvent associé ou confondu avec le Syndrome d'Asperger. Il n'est pas rare de trouver dans la même famille les deux, ce qui laisse penser à une cause génétique similaire ou proche.

Ceci dit, si un enfant montre une intolérance avérée, qu'il soit ou non autiste, BP ou autre, il faut agir en conséquence.

Concernant l'hyperactivité, il est vrai que de plus en plus d'enfants sont dits hyper actifs. Possible que l'alimentation rentre en ligne de compte, c'est une piste non négligeable.

Merci Amélie flower
Bizavous

Flocie
Grand-cycle
Grand-cycle

Messages : 249
Date d'inscription : 19/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: JUNK FOOD : Hyperactivité et Additif - Additif phosphaté

Message par ptitbrune le Mar 17 Aoû - 15:49

Ah oui effectivement, j'ai oublié de préciser pas mal de choses :

LA BASE BIOLOGIQUE :
Autisme, Schizophrénie, Bipolarité sont des maladies cousines : beaucoup de facteurs communs, tant dans les gènes que dans la biochimie....

Que l'hyperactivité elle aussi a les mêmes neurotransmetteurs en jeu... (de plus ils parlent d'hérédité concernant le TDAH) et se retrouve associés à la bipolarité dans beaucoup de cas.

Pour toutes ces maladies : IL FAUT UN TERRAIN BIOLOGIQUE.
Celui-ci s'exprimera ou non en fonction de facteurs déclenchants
> La biologie elle même
> L'environnement (rapports aux autres, accidents de vie, stress...)

C'est le propre des maladies dites multidéterminées.

Et donc les questions qui se posent par rapport aux additifs sont :

> Et si ces additifs agissaient comme perturbateurs ?
Il semble que pour l'hyperactivité ce soit le cas. Ils parlent de la schizophrénie, pour l'autisme "seul" cet article la mentionne.

> Les additifs sont-ils des déclencheurs (donc une "cause" par abus de langage) ou sont ils seulement des facteurs aggravants ?
Ca j'aimerais bien le savoir, comme expliqué quelques posts avant

> Les additifs n'ont rien à voir, les études étaient fausses?
C'est possible...mauvais postulat de base par exemple... Mais alors quel facteur permet l'amélioration chez ces familles?

> C'est de jouer sur l'acidité qui va permettre un meilleur fonctionnement dans le cerveau....? Ou d'autres substances nouvellement introduite/dosée de la "diète" qui vont améliorer les choses et non l'absence de surdose phosphatée?
Ce genre de chose est le propre des recettes de grands mères... donc c'est également possible

> Enfin ce que disent ces sites, c'est que sur un terrain hyperactif et sensibles au phosphates, ça déclenche des troubles de l'humeur et du comportement...
Qu'est ce qui est prédominant? le terrain hyperactif ou bipolaire???
Concernant l'hyperactivité, il faut la voir dans notre cas, comme le marqueur maniaque de la bipolarité... qui enlève les UP a moins de contrecoup down... et donc stabilise son humeur...


Ceci dit, Les médecins serinent sans cesse de limiter la junkfood et observent les "alicaments"...comme nous en fait ;-)
Affaire a suivre donc....

-------------Sinon :
Comme le dit souvent la neuropsychologue qui suit les enfants, et qui est aussi formatrice : l'autisme ne protège de rien, il peut être associé à d'autres troubles, pathologies, etc...
Par exemple, il est souvent associé à un TDAH, des troubles des mémoires, de différents problèmes "dys", un TBP...
Le Pr Mouren, sur le site de l'asso TDAH FRANCE
met une nuance intéressante sur les comorbidités, elle parle du TDAH comme soit un trouble a part entière, soit une dimension d'un trouble...
http://www.tdah-france.fr/-Le-diagnostic-.html


Cyclomaman d'un CyclAdo
------------------------------------------
http://bicyle.forums-actifs.com/je-me-presente-moi-mon-enfant-notre-parcours-la-cyclo-chez-nous-f1/ptitbrune-mon-ptitbipo-t107.htm

http://www.bicycle-asso.org/
http://cyclopibipozorus.blogspot.com/

ptitbrune
Grand-bi
Grand-bi

Messages : 938
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 46
Localisation : 78

http://www.bicycle-asso.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: JUNK FOOD : Hyperactivité et Additif - Additif phosphaté

Message par sweetdy le Mar 17 Aoû - 17:13

hello

je ne parlais pas des phosphates mais uniquement du gluten et du lactose.

régime sans phosphate, cela doit pouvoir se faire.... à la maison, pas à la cantine, pas chez les copains mais c'est quand même à priori faisable sans trop de privations ni mise de côté.

a+


cyclothymique maman d'une fille au tempérament cyclothymique de 13 ans
http://bicyle.forums-actifs.com/je-me-presente-f1/bonjour-de-sweetdy-t14.htm


http://delphinedy.com
http://delphinedy.com/livres/taptapmaman

sweetdy
Grand-bi
Grand-bi

Messages : 273
Date d'inscription : 02/11/2009
Age : 45
Localisation : centre

Revenir en haut Aller en bas

Re: JUNK FOOD : Hyperactivité et Additif - Additif phosphaté

Message par cend le Jeu 2 Sep - 17:20

Merci Flocie d'avoir préciser

cend
Tricycle
Tricycle

Messages : 29
Date d'inscription : 18/11/2009
Age : 45

http://handicapted.forumactif.org/portal.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: JUNK FOOD : Hyperactivité et Additif - Additif phosphaté

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 14:22


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum