Novembre, le mois des crises.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Novembre, le mois des crises.

Message par ptitbrune le Mer 24 Nov - 14:24

Chaque année, c'est la même chose, en novembre c'est la crise.
Octobre, le mois du déni sème le vent, et novembre récolte sa tempête.

Ca faisait un moment que ça couvait...
Des petits signes avant-coureurs que depuis le temps je repère, mais impossible de reprendre les commandes. Il ment, il arrange ou cache la réalité, il rassure en disant qu'il maîtrise qu'il a compris... Il navigue entre deux eaux. Le médicament n'est pas pris, ou de manière cahotique, et voilà les conflits avec les copains qui reviennent, le travail scolaire auquel vous n'avez plus accès...

Il manipule en vous disant que "quand-même il est très triste que vous ne lui fassiez pas confiance."
Il prouve sa bonne volonté en participant plus à la maison, comme pour racheter ses manquements.
Vous tentez par tous les moyens de ralentir la dérive :

> Vous le fliquez pour le médicament, en tentant de ne pas casser les efforts entrepris auparavant, en tentant de le responsabiliser sur la nécessaire dose minimale.

> Vous insistez sans cesse pour essayer de suivre son travail scolaire, tout en le responsabilisant sur l'importance du travail régulier, et de lui rappelez son objectif d'entrer dans telle école après la 3ieme.

> Vous réaffirmez les limites, en l'impliquant dans les décisions...

Mais tout est biaisé. Il monte un mur entre lui et les autres, une armure de protection, il refuse tout sujet qui pourrait amener une colère... Il se dérobe sans cesse à toute tentative d'aide avec des trésors d'imagination. vous n'arrivez plus à démêler le vrai du faux.

Et puis ça explose, comme ça, du pétage de plomb sans cause apparente, aucune logique dans cet acte. Le déclencheur, probablement une fourniture scolaire manquante, mais on n'est pas sur que ce soit vraiment ça. Pourtant l'instant d'avant nous avions passé un moment agréable, échangé sur ses difficultés avec ses camarades.

Vous vous remettez en cause : Quelle marche ais-je encore raté?

Et puis non, ce n'est pas la cyclo, c'est les potes, ceux à qui on est incapable d'imposer des limites pour se faire sois-disant accepter, et qui viennent se comporter comme des voyous chez vous!
Finalement après 2 jours de discutions, tout reste emmêlée, la cyclo, l'ado, vous n'en saurez jamais le fin mot.
Car toujours, inexorablement, en novembre ça ne va décidément pas.


Cyclomaman d'un CyclAdo
------------------------------------------
http://bicyle.forums-actifs.com/je-me-presente-moi-mon-enfant-notre-parcours-la-cyclo-chez-nous-f1/ptitbrune-mon-ptitbipo-t107.htm

http://www.bicycle-asso.org/
http://cyclopibipozorus.blogspot.com/

ptitbrune
Grand-bi
Grand-bi

Messages : 938
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 46
Localisation : 78

http://www.bicycle-asso.org/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum