l'éducation et ses limites

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

l'éducation et ses limites

Message par lotulys le Mer 21 Sep - 22:11

Il n'y a pas très longtemps, je parlais avec ma soeur de nos enfants respectifs et notament du rôle de l'éducation dans la stabilité des humeurs plus tard, chez l'adulte.



Et je me souviens de la suspicion de différents intervenants, médical ou social, sur l'importance du cadrage, de rythmes immuables, d'autorité intransigeante etc....l'éternel couplet face à des gosses "hors-normes".



Et c'est là qu'on voit aussi les limites de ces discours.



Ma soeur, mon frère et moi avons vécu dans une famille modèle au niveau stabilité, rythme et éducation. Des parents ouverts et communiquants, fermes sans autoritarisme pourtant, règles bien établies et toujours respectées. On mange à midi pile, à 18 heure 30, on range sa chambre chaque soir, les devoirs et corvées bien rythmés et obligatoires. En plus, un accès à des apprentissages divers et variés, des sorties dans la nature fréquentes, des vacances marrantes, un gout pour la simplicité et l'effort, une grande créativité pour tous les gestes de la vie encouragée, un grand sens de la justice paternelle et maternelle, des réunions conviviales et posées...bref, exactement tout ce que prônent nos psy pour nos enfants.



Alors expliquez-moi comment, avec une enfance et une adolescence pareille on peut devenir désorganisé limite bordélique par période, hyper- réactifs et cyclos? Voir bipo...



Sinon que l'éducation c'est bien, mais chassez le naturel et il revient au galop. C'est dans les gènes, dans nos neurotransmetteurs, dans nos particularités chimiques et électriques.



J'adorerais reproduire avec mes enfants le shema famillial, car réellement y a peu à jetter...et c'est rare de l'entendre de nos jours! J'aimerais partager avec eux cette régularité, cette organisation justement adaptée aux besoins des enfants. Ah ça oui...j'aimerais bien. Mais je n'y arrive pas souvent...j'ai pourtant de très bonnes bases mais mes humeurs et celles de mes enfants rendent la chose très, mais alors très difficile.



Bien obligée ensuite d'adopter un modèle plus souple, plus au cas par cas, quand ça se présente. Et les cas ne se présentent jamais de la même manière, c'est pas gravé dans le marbre Razz



En bref, ce petit sujet pour témoigner par mon propre vécu éducatif dans l'enfance....que ça ne fait pas tout.





A mon père j'ai du rétorqué un jour, alors qu'il se demandait ou il avait foiré la chose et qu'il se désolait de me voir tellement empêtrée dans mon quotidien récalcitrant: Tu n'y es pour rien papa, et maman non plus je t'assure....c'est moi, seulement moi qui suis comme ça. Peut-être les gênes de l'oncle Olivier, maniaco-dépressif, ton jumeau, me sont passés dedans...mais franchement, ce n'est pas vous.



Alors oui, l'éducation posée et bien rythmée, ordrée et bien cadrée c'est bien pour nos cyclo, pour nos Asperger que ça rassure, pour nos TDAH qui vont dans tous les sens.... mais ça ne les guérira pas en aucune façon de ce qu'ils sont. Ca peut au mieux empêcher des troubles annexes de se développer dans l'enfance. Mais une fois grand, et même petit, une bonne connaissance du trouble et savoir comment dealer avec ça, bien se connaitre....ça vaut toutes les éducations du monde. Et ça, les parents peuvent l'amener doucement déjà...mais la personne en devenir, elle, va devoir mettre en pratique toute sa vie ce qu'elle sait d'elle.





bonne nuit, il est tard mais j'ai des nuits courtes ces temps:face:

lotulys
Mono-cycle
Mono-cycle

Messages : 92
Date d'inscription : 29/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'éducation et ses limites

Message par aline le Jeu 22 Sep - 4:37

5 enfants waouu bravo!
Ca me semble évident que tu ne puisse pas reproduire le schéma de tes parents Wink

Comme toi le discours des psy commence à me taper sur les nerfs, cela fait plusieurs années que l'on a instaurer certaines règles, que l'on va dans le cadre et la confrontation, et les choses n'avancent que peu voir pas du tout

les symptômes évoluent et changent, mais comme tu dis le naturel revient au galop!

Dans ma famille les gênes sont très présents mais aucun diagnostique, malgré suicides alcoolisme dépression et crises de nerfs...

Depuis que je me renseigne sur ce site je me dis que la psycho-éducation est encore ce qui pourra le mieux les aider,
avec un bon cadre study Very Happy
mais ils ont des mamans farfelues et faut faire avec! geek

L'éducation que tes parents t'ont donnée a longtemps été mon rêve pour moi et ensuite pour mes enfants,

j'ai eu une enfance sans traumatisme mais balancée par une famille anxiogène et pas stable au niveau des humeurs.
Malgré tout l'autorité de mon père était très présente l'amour aussi mais voilà depuis toute petite je suis ''atypique''

Je me bat pour que les choses bougent à 13 ans j'ai déclaré que je voulais me suicider sous un train, à 15 j'ai moi-même appelé un psychiatre pour comprendre ce que j'avais et à 20 hôpital psychiatrique,
la famille en a pris un coup(on vis tous à moins de 100m de distance tantes parents cousins cousines grands-parents etc...)

Depuis toujours j'essaie de comprendre et je vois que malgré les ''très'' différentes éducations, les troubles sont là malgé tout scratch




aline
Roulettes
Roulettes

Messages : 17
Date d'inscription : 14/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'éducation et ses limites

Message par ptitbrune le Jeu 22 Sep - 9:09

Ya une différence entre éducation,qu'il faut adapter aux problématiques de l'enfant, et PSYCHOEDUCATION.

La psychoéducation, c'est donner les clés de ce qui se passe à l'intérieur du cerveau : c'est cibler sur la cyclothymie. a partir de cette connaissance tu passes à la vitesse supérieure, tu règles les problèmes via une TCC. Si tout cela est insuffisant, alors il faut envisager un traitement.

Ce qui est important a retenir c'est que la clé c'est la cyclothymie, donc une thérapie qui ne prend pas en compte cela : ça ne sert quasi à rien!


Cyclomaman d'un CyclAdo
------------------------------------------
http://bicyle.forums-actifs.com/je-me-presente-moi-mon-enfant-notre-parcours-la-cyclo-chez-nous-f1/ptitbrune-mon-ptitbipo-t107.htm

http://www.bicycle-asso.org/
http://cyclopibipozorus.blogspot.com/

ptitbrune
Grand-bi
Grand-bi

Messages : 938
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 46
Localisation : 78

http://www.bicycle-asso.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'éducation et ses limites

Message par aline le Jeu 22 Sep - 13:26

Merci ptitbrune,
oui j'avais bien fait la distinction entre éducation et psychoeducation,
Je me suis mal exprimée et mal relue Embarassed

aline
Roulettes
Roulettes

Messages : 17
Date d'inscription : 14/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'éducation et ses limites

Message par ptitbrune le Jeu 22 Sep - 13:40

Heu... oui moi aussi désolée, j'ai été un peu abrupt... En ce moment c'est pô la joie avec mon fils.

bisavoustoutes


Cyclomaman d'un CyclAdo
------------------------------------------
http://bicyle.forums-actifs.com/je-me-presente-moi-mon-enfant-notre-parcours-la-cyclo-chez-nous-f1/ptitbrune-mon-ptitbipo-t107.htm

http://www.bicycle-asso.org/
http://cyclopibipozorus.blogspot.com/

ptitbrune
Grand-bi
Grand-bi

Messages : 938
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 46
Localisation : 78

http://www.bicycle-asso.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'éducation et ses limites

Message par aline le Sam 24 Sep - 6:07

Pas de soucis je comprends que trop bien,
hier soir ma fille: j'aimerais mieux que tu crève! portes qui claquent etc... parce que je lui ai dit qu'elle devrait prendre sa douche Shocked

Et fiston arrive au salon à 22h en larmes parce que son doudou a des poils durs et qu'il est triste quand il regarde ses jouets...

Tous ça avec les disputes, les bricolages improvisés dans la maison (j'ai un téléphérique dans l'escalier depuis hier Very Happy ) et mes propres sautes d'humeur bounce

Merci pour tout ce que tu fais.
D'après ce que j'ai lu tu as vraiment pas eu que des choses faciles dans ta vie,
mais ton optimisme prend toujours le dessus cheers

aline
Roulettes
Roulettes

Messages : 17
Date d'inscription : 14/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'éducation et ses limites

Message par ptitbrune le Dim 25 Sep - 10:19

j'aimerais mieux que tu crève! portes qui claquent etc... parce que je lui ai dit qu'elle devrait prendre sa douche

Ah merci de me dire cela, ça me permet de relativiser... sourire...
Bah oui, juste pour un "va te laver" faut s'y faire!!!

Alors là oui toujours optimiste, il le faut bien, parceque franchement sans humour et optimisme, on fini en cacahuète avec ce genre de sketchs pour des bricoles!!!

Le plus dur à instaurer, je trouve, c'est le respect des moments ou nous parents on en peu plus et qu'il nous faut un break.
De la même manière, il faut nous apprendre a arrêter une conversation et la reprendre plus tard... c'est spécial mais c'est le seul moyen d'y arriver. enfin je n'en connais pas d'autres pour l'instant!!!

bisatoi


Cyclomaman d'un CyclAdo
------------------------------------------
http://bicyle.forums-actifs.com/je-me-presente-moi-mon-enfant-notre-parcours-la-cyclo-chez-nous-f1/ptitbrune-mon-ptitbipo-t107.htm

http://www.bicycle-asso.org/
http://cyclopibipozorus.blogspot.com/

ptitbrune
Grand-bi
Grand-bi

Messages : 938
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 46
Localisation : 78

http://www.bicycle-asso.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'éducation et ses limites

Message par aline le Dim 25 Sep - 13:23

C'est seulement depuis que j'ai connu votre site que j'ai instaurer le fait de stopper les conversations en cas de crise et de les laisser se calmer dans leur chambre.
Je n'y arrive pas encore systématiquement et mon mari encore moins, mais je sens déjà des progrès et un peu plus de sérénité.

Mon problème c'est le manque de conséquences car lorsqu'ils se sont calmés je n'ai pas vraiment envie de remettre une couche pour les éventuelles punitions... silent
et de plus je zappe très vite les choses et mes émotions varient également très vite.
De la colère je peux oublier très rapidement et passer à un moment drôle en 10mn
ça rend dingue mon mari et les psy Laughing

Pour nos moments en temps que parents, je suis justement en train d'essayer de me planifier un week-end toute seule dans une cabane,
affaire à suivre mais j'en ai tellement besoin!
Juste moi et la nature.

Parce que si j'attends qu'ils comprennent qu'il me faut des breaks
Aie je préfère pas y penser!
Nous arrivons à faire de temps en temps 1 heure en chambre c'est déjà pas mal,
mais c'est rarement lorsqu'on est à bout, ils se transforment plutôt en bulldozer dans ces moments-là Very Happy
J'ai une question: lorsque les insultes fusent comment ne pas sanctionner?
Difficile d'expliquer celà à l'entourage, mais si nous rentrons dans la crise et réagissons en punissant ça peut aller très loin...
à ce niveau j'ai encore de la peine à être clair vis-à-vis de moi-même
donc pour appliquer c'est encore flou Suspect

aline
Roulettes
Roulettes

Messages : 17
Date d'inscription : 14/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'éducation et ses limites

Message par lotulys le Dim 25 Sep - 21:23

Juste une idée qui vaut ce que ça vaut...et qui marche avec des enfants encore bien jeunes: chaque gros mot, insulte et nom d'oiseau est sanctionné par le retrait immédiat d'un bonbon d'un bocal bien visible, ce qui reste leur revient, sinon nada. Ca marche aussi avec l'argent de poche, là aussi bien visible dans une petite boite pleine de monnaie.

Pour les miens, l'effet visuel et concrêt leur a permis de limiter les jurons et de baisser d'un cran ou deux le seuil de tolérance des insultes.



Mais bon, y a pas miracle non plus...impulsifs ils sont...impulsifs...ils sont Razz C'est un peu du tout ou rien tout le temps. A l'adolescence ça se tasse, ils adoptent un comportement plus social et surtout ils le pratiquent à la maison.



En te lisant j'ai l'impression de me voir à une certaine époque. Chez moi aussi ça ne gravait pas les humeurs, je pouvais être très en colère et cinq minutes après avoir passé à autre chose. Un peu comme les enfants d'ailleurs.

Ma fille était capable de me pousser aux larmes et cinq minutes après, elle venait la bouche en coeur me demander ce qu'il y avait à dîner....grrrrr...

Maintenant ça ne prend plus. Je met plus long à me fiche réellement en pétard, mais je suis aussi plus longue à redescendre ma vapeur. Et ça a plus d'impact sur leurs comportements bien entendu. Ca leur permet de mieux comprendre que 1 + 1 = 2

En gros: Tu me fiche en rogne le matin...ben t'étonne pas que je ne fasse pas comme si de rien était l'après-midi!



Pour les breaks, il te les faut il te les faut et il te les faut !!! Laughing

Personne ne viendra te les donner sur un plateau. Si tu n'arrives pas à planifier pour en prendre régulièrement, tu vas te retrouver dans l'obligation de casser la baraque sur un coup de tête pour partir en campagne trois semaines en laissant gosses et mari se débrouiller tous seuls. Sans compter la dépression et le burn out qui guette.



Pour les punitions, c'est vrai que c'est difficile de les poser clairement et surtout de les faire respecter clairement.

Parce que c'est souvent une crise qui a provoqué un comportement inadéquat ou une série d'insultes et que dans le charivari qui s'ensuit pour calmer le gosse, compliqué d'en placer une et que ce soit entendu. En plus, après la crise et l'escalade des humeurs, faut être honnête nous sommes vidées... et c'est justement là qu'il faudrait l'énergie pour prendre le gosse et lui faire faire sa punition, une corvée ou autre....

Donc en général, tout le monde est enclin au status quo...



Avec les miens et là encore ça ne marche que quand ils sont jeunes, il faut un certain but concrêt à la punition.

J'ai choisis un endroit dans la maison qu'on appelle "pièce de silence" (en l'occurence c'est le WC chez nous faute de place) ou j'ai installer un petit réveil de cuisine. Je règle l'horloge sur le temps de la punition et la sonnerie lève la punition. L'enfant est tellement occupé à regarder les minutes défiler en attendant la sonnerie qu'il se calme plus facilement et canalise mieux ses énergies.

Le but n'est pas tant de sévir durement mais d'éloigner le perturbateur en le laissant retrouver un état correct.

Et de récompenser plutot les comportements civillisés.





Bon, je te dirai qu'on m'a déjà balancé le réveil par la fenêtre... lol







Comme le suggérait Ptitbrune dans un autre message, essayer de reperer en amont les causes, les comportements annonciateurs de la crise plutot que tasser l'esacalade derrière.

Des fois c'est possibles, dés fois pas. Parfois ça éclate entre eux et en dehors de notre présence. Mais le plus dur pour nous est de créer une sorte de dérivatif afin de ne pas entrer dans le jeu et d'en garder... à quelque part... la maitrise.



Sacré challenge Razz

lotulys
Mono-cycle
Mono-cycle

Messages : 92
Date d'inscription : 29/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'éducation et ses limites

Message par ptitbrune le Lun 26 Sep - 12:05

aline a écrit:C'est seulement depuis que j'ai connu votre site que j'ai instaurer le fait de stopper les conversations en cas de crise et de les laisser se calmer dans leur chambre.
Je n'y arrive pas encore systématiquement et mon mari encore moins, mais je sens déjà des progrès et un peu plus de sérénité.

Wouaip faut s’entraîner... mais le coté positif c'est que 50% en moins de bagarre ça fait un bien fou!!!

aline a écrit:Mon problème c'est le manque de conséquences car lorsqu'ils se sont calmés je n'ai pas vraiment envie de remettre une couche pour les éventuelles punitions... silent
et de plus je zappe très vite les choses et mes émotions varient également très vite.
De la colère je peux oublier très rapidement et passer à un moment drôle en 10mn
ça rend dingue mon mari et les psy Laughing
Tu es comme tu es et tu fais avec ce que tu es. Les wondermamans ça n'existe pas!

Juste un truc a savoir, un bipo-cyclo a un sens aiguë de la justice, de l’émotion etc... il n'a pas forcément besoin d'être puni pour tout : il suffit d'un "tu sais bien que tu as été trop loin hier" et ça suffit. Vu qu'il se sent souvent coupable, ya pas besoin d'en rajouter une couche sauf un "J'attends que tu t'améliores sur le sujet"

Le truc qui marche encore plus c'est : "tu avais fais tant d'efforts, j’étais si fière (a ne surtout pas oublier), j'espère que c'est juste un dérapage temporaire...." alors là en général l'enfant met les bouchées doubles pour se faire pardonner et améliorer les choses!!!

aline a écrit:Pour nos moments en temps que parents, je suis justement en train d'essayer de me planifier un week-end toute seule dans une cabane, affaire à suivre mais j'en ai tellement besoin!
Juste moi et la nature.

Parce que si j'attends qu'ils comprennent qu'il me faut des breaks
Aie je préfère pas y penser!
Nous arrivons à faire de temps en temps 1 heure en chambre c'est déjà pas mal,
mais c'est rarement lorsqu'on est à bout, ils se transforment plutôt en bulldozer dans ces moments-là Very Happy
rooo quelle chance!!! profite bien!!!

aline a écrit:J'ai une question: lorsque les insultes fusent comment ne pas sanctionner?
Difficile d'expliquer celà à l'entourage, mais si nous rentrons dans la crise et réagissons en punissant ça peut aller très loin...
à ce niveau j'ai encore de la peine à être clair vis-à-vis de moi-même
donc pour appliquer c'est encore flou Suspect

Là encore pas de sanction, mais un recadrage général :
1- Dans pas mal de cas tu pourras peut-être le sentir venir et proposer de faire un break car tu sens les jurons qui ne sont pas loin (tu lui dis)
2 - A l'enfant également d'apprendre à anticiper et dire j'ai trop d'émotions qui montent, ça va déborder.


Heu la pièce de silence pour moi ce n'est pas une punition mais une solution.
Du reste avec mon fils je parle de moins en moins de punition (ce devient limite tabou car ça le déprime a fond)

Je dis que 1 + 1 = l'option que j'ai prise.

S'il le vit comme une punition, il a tord et je le lui dit. Je le recadre en lui rappelant l'objectif de l'option que j'ai décidé.

Le tout se fait en n conversations sur plusieurs semaines...

bon le hic c'est qu'il a l'impression que c'est un peu harcelant. Ce a quoi je répond qu'en effet mais que cette manière est plus sereine pour tout le monde.

Egalement dans une conversation, dès que le ton monte, je lui dit qu'il parle fort et que j'ai du mal a le comprendre quand il parle fort... ça permet d'augmenter son contrôle de lui-même.


=> Oui Oui, croyez pas que je n'ai pas encore des insultes... pas plus tard que ce WE.... le reveil j'ai pas eut, par contre, le plancher défoncé si... Shocked
Le pire c'est quand lui enfourche sa trottinette et va s'exploser les genoux, le dos, en sautant dans tous les sens... pour essayer de se calmer... :-(
Enfin bon, on respire, c'est juste que j'ai pondu un gorille lol...
On va demander à Diane Fossey de nous filer des cours rire!!!

bisavous


Cyclomaman d'un CyclAdo
------------------------------------------
http://bicyle.forums-actifs.com/je-me-presente-moi-mon-enfant-notre-parcours-la-cyclo-chez-nous-f1/ptitbrune-mon-ptitbipo-t107.htm

http://www.bicycle-asso.org/
http://cyclopibipozorus.blogspot.com/

ptitbrune
Grand-bi
Grand-bi

Messages : 938
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 46
Localisation : 78

http://www.bicycle-asso.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'éducation et ses limites

Message par aline le Mer 28 Sep - 7:02

Merci beaucoup les filles, là c'est pas la joie et en plus j'ai attrapé un virus pas jojo.
J'aimerais vous répondre plus longuement mais aujourd'hui : No
Je reviens dès que ça va mieux, surtout que vos réponses m'ont fait réfléchir Idea

aline
Roulettes
Roulettes

Messages : 17
Date d'inscription : 14/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'éducation et ses limites

Message par lotulys le Jeu 29 Sep - 11:26

Repose-toi bien alors et prend soin de toi sunny

à bientot

lotulys
Mono-cycle
Mono-cycle

Messages : 92
Date d'inscription : 29/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'éducation et ses limites

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 0:48


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum