SUICIDE DES ADOS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Suicide des jeunes

Message par ptitbrune le Mar 23 Nov - 15:32

dimanche 15 juillet 2007 - par Nathalie JAUBERT - http://www.lplm.fr/spip/spip.php?article724

Extraits :
.../...CHAQUE ANNÉE, en France, 1 200 jeunes mettent fin à leur jour.

Un chiffre probablement bien en deçà de la réalité car certains accidents de la circulation et d’autres morts violentes sont en fait des suicides déguisés. Sans parler des tentatives, qui concerneraient près de 40 000 adolescents par an. Le suicide des jeunes a été longuement abordé à l’occasion du troisième congrès franco-algérien de psychiatrie, qui s’est tenu en juin à Montpellier.

« Nous avons chaque jour une dizaine de nouvelles demandes de prise en charge de jeunes patients après une tentative de suicide (TS) pour la seule agglomération de Lille-Roubaix, qui compte 1,2 million d’habitants », indique Frédéric Kochman, responsable d’une unité pour adolescents à Lille. Selon lui, 9 % des 14-19 ans ont déjà tenté de mettre fin à leurs jours, un tiers va récidiver et un dixième de ceux qui ont fait une tentative en meurent. C’est dire la gravité du phénomène. Si les TS concernent trois filles pour un garçon, la mortalité est plus importante chez ces derniers, qui ont souvent des conduites parasuicidaires (notamment les accidents)..../...

.../...Mais, pour le Dr Frédéric Kochman, « ces TS surviennent en conjonction avec une dépression créée par un conflit chronique grave. Il est essentiel de ne pas méconnaître l’importance des antécédents dépressifs familiaux ». Les jeunes dont un parent a souffert de troubles bipolaires (alternance d’exaltation puis d’abattement) seraient six fois plus exposés à un accès dépressif avec risque suicidaire. Et 30 % de ceux qui ont été confrontés à une dépression majeure avant l’âge de 18 ans inaugurent en fait un trouble bipolaire encore appelé maniacodépressif. « Or on n’en parle jamais », déplore ce spécialiste, alors qu’il s’agit d’une affection qui, si elle n’est pas traitée correctement, aura un retentissement considérable sur leur vie affective, familiale et professionnelle. 10 à 20 % d’entre eux finiront par se donner la mort..../...

.../...La prise en charge des jeunes suicidants passe avant tout par la psychothérapie. « La thérapie interpersonnelle (TIP), assez proche de la thérapie familiale, est particulièrement indiquée, assure le Dr Kochman. Brève et bien codifiée, elle se pratique à raison de douze à seize séances. Reconnue comme étant la plus efficace, elle est malheureusement fort peu utilisée en France. » Guère plus de 5 % de l’ensemble des pédopsychiatres y ont recours, faute de formation adéquate.../...


Cyclomaman d'un CyclAdo
------------------------------------------
http://bicyle.forums-actifs.com/je-me-presente-moi-mon-enfant-notre-parcours-la-cyclo-chez-nous-f1/ptitbrune-mon-ptitbipo-t107.htm

http://www.bicycle-asso.org/
http://cyclopibipozorus.blogspot.com/

ptitbrune
Grand-bi
Grand-bi

Messages : 938
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 46
Localisation : 78

http://www.bicycle-asso.org/

Revenir en haut Aller en bas

SUICIDE DES ADOS

Message par ptitbrune le Sam 3 Déc - 9:30

Le suicide à l'adolescence - 11fev 2006 : http://www.psychomedia.qc.ca/suicide/adolescence
.../...
Le suicide à l’adolescence est un phénomène tragique qui ne cesse d’augmenter. Il constitue la deuxième cause de mortalité chez les jeunes âgés de 15 à 19 ans. De plus, le taux de suicide chez les jeunes est sous-estimé puisqu’il ne tient compte que des suicides officiels et exclut ceux déguisés en accidents. Pourquoi des jeunes qui ont toute la vie devant eux sont-ils si désespérés au point de mettre fin à leur jour? Il demeure difficile de donner une explication simple à cette question. Le suicide à l’adolescence dénote la présence d’un malaise important, c’est un cri de souffrance, de désespoir et d’appel à l’aide. L’explication du suicide ne se trouve pas dans un facteur précipitant mais dans l’histoire passée, le vécu problématique, les conflits antérieurs. Il y a eu une escalade de problèmes, ceux-ci ont commencé très jeune, ils se sont accrus et accumulés avec les années, puis ils ont atteint un point culminant à la période de l’adolescence..../...

.../...
L’ADOLESCENT SUICIDAIRE

Le jeune suicidaire se perçoit souvent comme mauvais, passif, coupable. Il a une faible estime de soi et se sent indésiré. Il n’a pas encore découvert sa valeur en dehors des normes sociales établies et des pressions exercées sur lui. Il ne se trouve donc pas de place. Il n’a habituellement pas de but dans la vie, ne s’implique pas dans les activités d’où souvent de faibles résultats scolaires. Il ne se reconnaît aucun contrôle sur son environnement et est très impulsif. Il manque de lien avec sa communauté, ce qui s’accompagne d’un sentiment d’aliénation et par conséquent il n’éprouve aucune attraction envers la société pour continuer à vivre. .../...

Facteurs de risques - 11 fev 2006 : http://www.psychomedia.qc.ca/articles-psychologiques/facteurs-de-risque-du-suicide-a-l-adolescence
.../...
L’ADOLESCENT À RISQUE

> Fonctionnement familial perturbé
> Vit des expériences émotionnelles difficiles, perte récente ou événement traumatisant
> Déjà vécu un suicide dans leur famille ou leur cercle d’amis
> S’identifie au défunt et voie en lui un modèle
> Difficulté d’identification sexuelle, homosexualité
> Adopte des comportements déviants tel que la délinquance, la prostitution
> Problème de consommation de drogues, alcool, médicaments
> Les fugues, les placements répétitifs en foyer ou centre d’accueil
> Une ou plusieurs tentatives antérieures de suicide .../...

Processus suicidaire 11-fevrier 2006 : http://www.psychomedia.qc.ca/articles-psychologiques/le-processus-suicidaire-chez-l-adolescent
.../...
La recherche de solution à un problème, une crise

L’idéation suicidaire (le suicide apparaît comme une solution possible)

La rumination

La cristallisation( La personne est submergée par le désespoir. Le suicide est considéré comme étant la solution à ses souffrances. Parvenu à ce stade il y a généralement élaboration d’un plan précis)

L’élément déclencheur.../...

.../...LES SIGNES PRÉCURSEURS AU SUICIDE Le suicide ne se produit pas sans avertissement. Généralement, les personnes suicidaires donnent des messages et des indices qui annoncent leurs intentions pour alerter leur entourage. Ce sont des appels à l’aide, des restes d’espoir. .../...

LES SIGNES PRÉCURSEURS AU SUICIDE Le suicide ne se produit pas sans avertissement. Généralement, les personnes suicidaires donnent des messages et des indices qui annoncent leurs intentions pour alerter leur entourage. Ce sont des appels à l’aide, des restes d’espoir.

Les messages directs
Messages verbaux et allusions à la mort : " Je serais mieux mort, cela ne vaut plus la peine, vous ne me verrez plus longtemps, j’ai peur de me suicider, etc.
Menace de suicide : " Je vais me tuer, je veux mourir, etc. "
Comportements auto-mutilants, dangereux
Les messages indirects
Faire allusion au suicide de façon indirecte : " Bientôt je vais avoir la paix, je suis inutile, je le trouve courageux de s’être suicidé, je vais faire un long voyage, vous seriez mieux sans moi, faire des blagues avec le suicide, etc. "
Préparation pour un départ, arrangements finaux, lettres d’adieu
Dons d’objets ayant une valeur personnelle importante, de travaux en rapport avec la mort
Attrait soudain pour les armes à feu ou produits toxiques
Signes de dépression
Troubles du sommeil (insomnie/hypersomnie)
Trouble de l’appétit (anorexie/boulimie)
Manque d’énergie, fatigue extrême ou agitation extrême à certains moments
Incapacité à prendre plaisir à quoi que ce soit
Tristesse, pleurs, découragement
Indécision
Irritabilité, colère, rage
Dévalorisation, faible estime de soi
Anxiété accrue
Isolement physique et psychologique
Perte d’intérêt et de plaisir pour des activités
Retrait, recherche de solitude
Coupure des contacts avec la famille, les amis, etc.
Mutisme
Repli sur soi, refus de communiquer
Absence d’émotion
Comportements
Manque d’attention en classe, mauvaise concentration
Absence inhabituelle aux cours
Diminution de rendement scolaire
Arrêt d’accomplir ses devoirs et ses travaux
Hyperactivité ou extrême lenteur
Désintérêt général
Attrait et préoccupation face au sujet de la mort, la réincarnation
Changement dans les apparences, négligence
Consommation excessive d’alcool et/ou de drogue et de médicaments.../...

Mythes et réalités sur le suicide - 11 fev 2006: http://www.psychomedia.qc.ca/articles-psychologiques/mythes-et-realite-sur-le-suicide

Intervention pour aider une personne suicidaire 11 fevrier 2006 : http://www.psychomedia.qc.ca/articles-psychologiques/interventions-pour-aider-une-personne-suicidaire


Cyclomaman d'un CyclAdo
------------------------------------------
http://bicyle.forums-actifs.com/je-me-presente-moi-mon-enfant-notre-parcours-la-cyclo-chez-nous-f1/ptitbrune-mon-ptitbipo-t107.htm

http://www.bicycle-asso.org/
http://cyclopibipozorus.blogspot.com/

ptitbrune
Grand-bi
Grand-bi

Messages : 938
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 46
Localisation : 78

http://www.bicycle-asso.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: SUICIDE DES ADOS

Message par ptitbrune le Sam 3 Déc - 9:32

DOSSIER CTAH : Bipolarité et Suicide

http://www.ctah.eu/dossier-mois.php?r=1111
Dont la tribune de Caline Majdalani :
Suicide chez les jeunes et son rapport au trouble bipolaire


Cyclomaman d'un CyclAdo
------------------------------------------
http://bicyle.forums-actifs.com/je-me-presente-moi-mon-enfant-notre-parcours-la-cyclo-chez-nous-f1/ptitbrune-mon-ptitbipo-t107.htm

http://www.bicycle-asso.org/
http://cyclopibipozorus.blogspot.com/

ptitbrune
Grand-bi
Grand-bi

Messages : 938
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 46
Localisation : 78

http://www.bicycle-asso.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: SUICIDE DES ADOS

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 14:22


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum