Les insultes et l'irrespect

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les insultes et l'irrespect

Message par ptitbrune le Mer 18 Jan - 10:18

Je viens de lire un témoignage d'une femme dont le mari bipolaire (depuis ses 13 ans semble t'il!!!)
a des comportements qui me font penser parfois à nos enfants :
http://bipotes.leforum.eu/t11836-une-petite-bouffee-d-oxigene-serait-la-bienvenue.htm

Je trouve cela symptomatique, On préfère faire le dos rond et accepter l'inacceptable par peur de la flopée d'injures.
Mais ou est la limite, le respect de soi-même!

Quand j'ai lu ça, je me suis dit qu'elle devrait le filmer à son insu et le confronter à la réalité de ses comportements insultants.
Ce mari, c'est comme nos gosses, il attend la limite salutaire qui serait le baromètre de ce qui est normal ou pas, acceptable ou pas. Je suis sur que cela le rassurerais.

Perso quand mon fils a des crises ou il m'insulte, sur le moment j'essaye de limiter ma réaction, mais après j'essaye de remettre les points sur les i.
La seule manière de le toucher c'est de l'obliger à se mettre à notre place et d'imaginer si l'on se comportait comme lui comment il le vivrait.
Alors certes quand je le mime il déteste, pense qu'on l'insulte... et blablabla....

S'il s’énerve (hihi en fait à chaque fois!), je respire et lui dit :
"je suis d'accord avec toi tes comportements sont très énervants"
Il peut penser ce qu'il veut, mais nous insulter n'est pas une solution, à lui de trouver une manière acceptable de se décharger de ses tensions!

J'essaye de ne pas lui laisser l'occasion de penser que le problème vient de moi.
Dans ces moments là, quoiqu'il arrive il faut que j'ai raison! ya pas à discuter.
(même si bien sur j'entends ce que je pourrais améliorer pour l'aider)

Je me dis qu'on se laisse trop souvent impressionner. Que la peur de ceci ou de cela grève trop souvent nos actes.

Perso, la TCC m'a bien aidé sur ce point.

Vous en pensez-quoi, avez-vous des moments de crises comme ça???


Cyclomaman d'un CyclAdo
------------------------------------------
http://bicyle.forums-actifs.com/je-me-presente-moi-mon-enfant-notre-parcours-la-cyclo-chez-nous-f1/ptitbrune-mon-ptitbipo-t107.htm

http://www.bicycle-asso.org/
http://cyclopibipozorus.blogspot.com/

ptitbrune
Grand-bi
Grand-bi

Messages : 938
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 46
Localisation : 78

http://www.bicycle-asso.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les insultes et l'irrespect

Message par lotulys le Mer 18 Jan - 19:52

ouhla, j'ai lu le témoignage de cette femme, et je me demande si on parle bien de bipolarité en ce qui concerne son mari Shocked Ce gars a une personnalité autistique au premier abord, plus que bipolaire je trouve. Rien n'empêche évidemenent une commorbidité bipo mais bon...


Pour les insultes et les comportements je peux voir la différence entre ceux d'un cyclo/bipo ou d' un enfant autistique. Pour ceux de l'enfant cyclo, on peut réveiller la fibre empathique et faire ainsi comprendre que ce qui blesse quelqu'un peut le blesser tout pareil... dans l'autisme, c'est justement l'empathie qui fait défaut et rend difficile cette prise de conscience. Cela va passer par le raisonnement, l'intellectualisation du concept.
J'ai vu ma fille étrangler son frère et le traiter plus bas que terre sans pouvoir lui faire comprendre empathiquement que c'était inconcevable et cruel. J'ai juste du mettre une suite de règles infranchissables: on ne torture pas, on n'étrangle pas, on ne menace pas, on ne dit pas certaines injures...au même titre qu'on doit regarder la route avant de traverser, se laver les mains avant les repas et dire merci quand on reçoit quelque chose. L'empathie est venue d'elle-même avec une certaine maturation du cerveau, vers ses 18ans... et seulement là j'ai pu constater un adoucissement progressif de ses moeurs.
Avec mon autre fils Aspie, c'est tout pareil, ce sont des questions difficiles et dificilement gérables. Là nous avons quotidiennement droit à des bordées d'insultes de son cru, lorsque le stress monte et qu'il est déseuvré. Lui qui a un parlé très "précieux" d'ordinaire, ces injures dignes de marins ivres...c'est assez surprenant. Mais pour lui c'est presque instructif de voir les autres réagir au quart de tours Evil or Very Mad En fait je crains qu'il soit en train d'integrer juste d'autres codes sociaux. Il observe, écoute, intègre et imite, mais pas forcément dans le contexte approprié. Il test. La punition ne marche pas, il ne comprend pas encore la portée de ses mots et de ses actes et c'est comme ça. En attendant que le déclic se fasse, faut répéter, encore et toujours et récompenser chaque petit progrès.
Et expliquer...encore et encore...le pourquoi du parce que du comment, pour que la règle soit comprise et acceptée Rolling Eyes Et...comment dire, lui couper les vivres... faire comme si on avait rien entendu, comme si il n'était pas là, s'éloigner et le laisser seul avec ses insultes. Très très difficile pour les autres enfants bounce

Par contre, avec mon ado cyclo, c'est tout différent. On voit que ça sort sous le coup d'une émotivité qui le dépasse. Parfois il y a une menace d'agression physique qu'il réfrène mais qui fait peur en face. Avec lui, l'empathie fonctionne, il va cupabilliser un max et on va pouvoir en reparler et réajuster le tir.
Je ne tolère pas l'intimidation même si je l'ai trop souvent vécue. J'en ai souffert beaucoup avec mon ainée parce que je ne comprenais pas ce qu'elle avait. Avec le temps, je me suis bindée et leurs crises me cassent juste les oreilles. J'en fais plus une affaire perso parce que je sais qu'aucune des vacheries sorties ne sont réelles et réellement pensées. Pour les Aspies ce sont des codes de politesse et de comportement à integrer, et pour les cyclos j'essaie plutot de désamorcer la bombe, même si ma main aurait envie d'en coller une... et de ramener l'enfant ou l'ado sur un terrain plus neutre.
Par exemple, quand mon fils est d'humeur cocotte-vapeur et que je sens qu'il m'exploserait à la figure si j'abordais un sujet qui fâche (et dans ces moments tout fâche), je lui propose un dérivatif, faire les courses avec moi, boire un coca au café du coin...et là, j'aborde le truc en douceur.
En public il se contiendra et on pourra discuter.

Mais tu as raison, on se laisse toujours un peu impressioner par leurs crises. Faut dire que c'est assez normal et que nous ne sommes pas des machines. C'est fatiguant de toujours se faire pousser dans ses retranchements et d'avoir toujours la situation bien en main.

bonne soirée Smile


Dernière édition par lotulys le Jeu 19 Jan - 20:47, édité 1 fois

lotulys
Mono-cycle
Mono-cycle

Messages : 92
Date d'inscription : 29/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les insultes et l'irrespect

Message par ptitbrune le Jeu 19 Jan - 9:07

Moi j'ai vécu ça avec le père de mon fils, juste avant l'HP, et il était fracassant je peux te dire. Mon fils a des moments comme ça, il tente de me traiter comme si j'étais rien, mauvaise etc....

En fait quand ils pètent les plombs, ils finissent par ne plus parler, dans leur tête c'est : à quoi bon, il/elle est stupide et ne comprends rien, il/elle ne mérite pas de bénéficier de mon génie.
C'est un comportement maniaque.

Ce n'est que quand la crise est passée, ou alors en se fâchant très fort on arrive a les sortir de ce comportement.
Se fâcher quelque part ça les décharge de leurs tensions, en fait j'ai eut souvent l'impression que quand ils jouaient au tyran c'était pour déclencher une décharge.

Quand ils sont en manie, ils comptabilisent leur geste magnanimes envers leurs proches, mais peuvent être de redoutables séducteurs envers les autres. c'est vraiment Jeckyll et Hide.

Et on a l'impression qu'il le font sciemment avec l'envie de détruire l'autre. En fait après ils en sont vraiment désolés, mais c'est après.

Or j'ai lu que certains avaient des épisodes maniaques qui duraient plusieurs mois!!! Heureusement que les enfants n'ont pas ça... sinon ce serait ingérable.

Effectivement, ce sont des virgules pour faire la différence avec de l'autisme. Le fait qu'ils ne seront jamais désolés est probablement un signe d'autisme.
Mais ça peut être aussi confondu avec de la schyzo, après tout leur différence de comportement entre les proches et les autres peut se faire s'interroger.
Moi je pense que quand après coup ils sont mortifiés de leur comportement et essayent de se racheter c'est de la bipo pur sucre.

comme chez l'enfant ça change rapidement d'humeur, on voit assez vite.


Cyclomaman d'un CyclAdo
------------------------------------------
http://bicyle.forums-actifs.com/je-me-presente-moi-mon-enfant-notre-parcours-la-cyclo-chez-nous-f1/ptitbrune-mon-ptitbipo-t107.htm

http://www.bicycle-asso.org/
http://cyclopibipozorus.blogspot.com/

ptitbrune
Grand-bi
Grand-bi

Messages : 938
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 46
Localisation : 78

http://www.bicycle-asso.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les insultes et l'irrespect

Message par lotulys le Jeu 19 Jan - 19:40

Les "crises" de mon fils durent des mois, de 3 à 6 mois en général, et il est imbuvable. Une des raisons pour lequel le changement de domicile s'imposait, en sus de la phobie scolaire. En fait c'est un tout... les tactiques d'évitement scolaire se ressentaient à la maison par un climat lourd et explosif. On marchait sur des oeufs en évitant sa porte de chambre comme la peste. La moindre traversée du couloir et c'était autant d'occasions de faire peter la bombe.
Comme tu le dis bien, le conflit ouvert évacue la charge et inconsciement ils cherchent à se soulager de cette tension interne. Il y a aussi qu'en période dite maniaque, la sensorialité est plus aigue et que les bruits, lumières et présence des autres sont plus difficiles à supporter. Mon fils traque les odeurs et entend quelqu'un respirer à dix mètres...forcément ça fiche le bordel si on dérange en respirant, en éternuant ou en parlant même à voix basse. Quand je fume une cigarette à la fenêtre, l'odeur entre un peu dans la maison et ça le met dans un état pas possible, il ouvre grand toutes les fenêtres même par -10° et le premier qui râle va recevoir sa dose de grognements. Mais que faire!? En plus, bien souvent il n'exprime pas directement son mal-être, il le laisse deviner comme si ça allait s'afficher tout seul sur son front!

Pourtant je n'ai jamais eu l'impression qu'il nous prenait pour des abrutis ou se sentait supérieur aux autres... pas d'esprit de grandeur. Son agressivité est plutot dirigée contre son impuissance à gerer ce qu'il considère comme des nuisances. Il nous en veut d'être obligé de vivre dans le même espace et donc il nous le fait savoir...sic!


Quand à moi, bipo aux anciennes et longues phases hypo et maniaques, me semble que ce qui caractérisait cet agacement/agressivité, c'était plutot quand ça virait aux mixtes. Là effectivement, c'était mieux pour mon conjoint de ne pas trop me prendre la tête Evil or Very Mad Mais bon, pas au stade de pourrir la vie de famille et de jouer les tyrans. Ca ne le dérangeait pas trop, étant quelqu'un passioné de jeux vidéos, que je sois pendant des semaines en train de repeindre la maison ou de me lancer à fond dans mes recherches archéos Razz Tant que j'assumais ma part avec les enfants, tant pis si la pizza était crâmée ou que la lessive passait du blanc au rose!
Pour lui, je pense que c'était plutot mes phases dépressives qui le dérangeaient le plus. Parce que là il était obligé de participer un peu plus à l'éducation des gosses et que j'avais envie qu'il soit plus souvent avec moi Smile

Peut-être que la bipolarité ne prend pas la même allure qu'on soit homme ou femme?


lotulys
Mono-cycle
Mono-cycle

Messages : 92
Date d'inscription : 29/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les insultes et l'irrespect

Message par ptitbrune le Ven 20 Jan - 14:53

Il y a des différences homme femme, enfin ce sont des généralités
les femmes auraient plus tendance à la dépression et les hommes à l'hypomanie.
Après ya tout les cas de figure.

En crise il semble avoir la certitude que l'on ne peut pas l'aider, ni comprendre. Alors ça revient quelque part a se sentir supérieur.

De toute façon se faire aboyer dessus, même s'il n'y a pas d'insultes c'est quand-même difficile, surtout quand les reproches sont injustifiées, de mauvaise foie et que la personne ne vous donne que la moitié des info pour comprendre.
Quand cela ne vire pas au machin du bidule du truc!!!!

c'est là en général que j'ai le droit au sous-entendu que mon QI serait a peine plus élevé que celui d'un mollusque! enfin pas comme ça, mais du style, untel LUI comprend, et TOI tu ne comprends jamais rien, d'ailleurs untel le dit etc....

quelque part effectivement quand je suis en train de faire quelque chose qu'on vient de manière intempestive me déverser un flot de paroles énervées.... j'ai du mal a comprendre, mon cerveau est un peu bloqué, stressé du style comment je vais gérer tout ce vrac!


Cyclomaman d'un CyclAdo
------------------------------------------
http://bicyle.forums-actifs.com/je-me-presente-moi-mon-enfant-notre-parcours-la-cyclo-chez-nous-f1/ptitbrune-mon-ptitbipo-t107.htm

http://www.bicycle-asso.org/
http://cyclopibipozorus.blogspot.com/

ptitbrune
Grand-bi
Grand-bi

Messages : 938
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 46
Localisation : 78

http://www.bicycle-asso.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les insultes et l'irrespect

Message par sweetdy le Ven 2 Mar - 15:56

ptitbrune a écrit:
En fait quand ils pètent les plombs, ils finissent par ne plus parler, dans leur tête c'est : à quoi bon, il/elle est stupide et ne comprends rien, il/elle ne mérite pas de bénéficier de mon génie.
C'est un comportement maniaque.

...

Et on a l'impression qu'il le font sciemment avec l'envie de détruire l'autre. En fait après ils en sont vraiment désolés, mais c'est après.
Ce n'est pas vraiment çà, en fait dans ta tête, il n'y n'y a pas l'autre, il n'y a que tes émotions. L'autre, c'est quoi ? juste quelque chose qui pourrait te soulager si seulement tu pouvais exprimer ce qui se passe. Alors tu parles parce que tu aimerais qu'il comprenne malgré tout parce que tu sais bien que les mots que tu dis sont à 40000 lieues de ce que tu a envie de dire et pas seulement parce que tu ne trouves pas les bons mots mais aussi parce que tu parles d'autre chose. (le pauvre qui te fait face : tu lui parles d'écologie pour lui dire que tu ne supportes plus ce qui ce passe dans ta tête, et il doit comprendre !!!!!)
Alors évidemment le ton monte mais les insultes ne sont pas adressées à la personne qui te fait face, elles ne concernent que tes émotions, rien d'autres.
Cela s'appelle : "je ne gère pas mes émotions", c'est tout et rien d'autre.

Moi, je n'accepte pas l'insolence enfin 1 fois, deux fois et après terminé, c'est moi qui monte dans les tours. C'est pas bien mais, c'est un truc que je ne supporte pas. Moi, on m'a appris (avec une méthode totalement inadéquate, certes) à gérer l'insolence, à contrôler cela. Alors c'est possible.

Je ne sais pas comment l'apprendre à ma fille, si ce n'est lui expliquer et lui faire expliquer et réexpliquer par d'autres que non seulement, cela ne se fait pas mais que cela ne se fait surtout pas avec moi, on n'a pas encore réussi.

Maintenant, je l'exclue de la pièce parce que je ne sais pas quoi faire d'autre. C'est pas génial mais cela préserve un peu les relations dans la mesure où au moins moi, je ne monte pas dans les tours et je ne jète donc pas de l'huile sur le feu avec mes propres émotions.
Parce qu'il y a eu des moments, il faut le dire, où après que le "calme" soit revenu, rien que de se sentir l'une l'autre dans la pièce, c'était difficile à vivre, je ressentais une agression à son moindre mouvement et je vous garantis que c'était réciproque.

Je crois qu'ils doivent vraiment apprendre à gérer leurs émotions pour que les insultes ne sortent pas. On peut rattraper beaucoup de choses avec la parole une fois l'incident passé, mais les insultes, cela remet l'autre en question, les gens n'aiment pas çà, alors une fois, deux fois, et après .... après celui qui nous fait face se protège, instinct de survie, donc il se passe quelque chose.


cyclothymique maman d'une fille au tempérament cyclothymique de 13 ans
http://bicyle.forums-actifs.com/je-me-presente-f1/bonjour-de-sweetdy-t14.htm


http://delphinedy.com
http://delphinedy.com/livres/taptapmaman

sweetdy
Grand-bi
Grand-bi

Messages : 273
Date d'inscription : 02/11/2009
Age : 45
Localisation : centre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les insultes et l'irrespect

Message par ptitbrune le Ven 2 Mar - 18:22

Wouais, de toute façon l'insulte, c'est une frappe verbale... c'est quand on est dos au mur. comme les animaux on attaque.


Cyclomaman d'un CyclAdo
------------------------------------------
http://bicyle.forums-actifs.com/je-me-presente-moi-mon-enfant-notre-parcours-la-cyclo-chez-nous-f1/ptitbrune-mon-ptitbipo-t107.htm

http://www.bicycle-asso.org/
http://cyclopibipozorus.blogspot.com/

ptitbrune
Grand-bi
Grand-bi

Messages : 938
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 46
Localisation : 78

http://www.bicycle-asso.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les insultes et l'irrespect

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 22:14


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum